ÉPIDÉMIE CORONAVIRUS COVID-19
Conformément aux décisions gouvernementales et mesures de déconfinement, certains lieux, équipements, structures, etc... peuvent rester fermés ou rouvrir avec des horaires modifiés. Obtenez toutes les infos en direct par téléphone, mail ou sur le site internet de nos partenaires et via notre chat et page Facebook.

Bien sûr, Auguste Perret est la référence architecturale du Havre car c’est à lui et son atelier (composé d’une centaine d’architectes) que l’on doit la reconstruction de la ville et la reconnaissance de l’Unesco, cinquante ans plus tard.

Mais cet élan de modernité s’est poursuivi avec de grandes signatures, Oscar Niemeyer, Jean Nouvel mais aussi avec d’autres, certes moins médiatiques, mais fort talentueuses.

La pièce à vivre de l'appartement témoin Perret

01Le centre reconstruit classé Unesco

Découvrir Perret c’est tout d’abord visiter l’appartement témoin, vitrine du mode de vie et des créateurs des années 50. Après cela la déambulation peut débuter car le promeneur aura toutes les clés pour apprécier et voir les détails et caractéristiques (la trame de 6,24m, les bétons bouchardés, lavés, les colonnes et leurs chapiteaux…) des ISAI (Immeuble Sans Affectation Individuelle), de l’Hôtel de Ville, de l’Avenue Foch, de l’église Saint-Joseph (en collaboration avec le Maître verrier Marguerite Huré), de la Porte Océane ouvrant sur la plage, du front de mer Sud face au bassin de la Manche, et enfin de la rue de Paris et ses arcades. Un beau circuit en perspective.

Passaros, une oeuvre visible au Volcan

02Oscar Niemeyer et le Volcan

Le bâtisseur de Brasilia aimait à déclarer aux journalistes que la réalisation havraise était sa préférée ! 

Cet espace dont les garde-corps en béton rappellent, vus de haut, la silhouette d’une colombe, est un lieu de rencontres dédié à la culture. Une majestueuse salle de spectacle (scène nationale) une bibliothèque aussi surprenante que séduisante, où il est plaisant de se poser dans de confortables fauteuils pour lire un magazine, écouter un disque…ou prendre un thé et une pâtisserie à la cafétéria. 

Piscine Les Bains des Docks Au Havre

03Jean Nouvel et les bains des docks

Ce bâtiment près des Docks Vauban et du Carré des Docks, apparaît aussi sombre à l’extérieur avec sa couleur anthracite qu’il est lumineux à l’intérieur avec ses mosaïques blanches et nacrées. Le lieu est fascinant par sa géométrie, ses différentes zones permettant aux plus sportifs de pratiquer leur discipline et aux plus contemplatifs de bénéficier des terrasses pour bronzer, d’accomplir en bassin des exercices mais en mode doux, de se prélasser et de soigner quelques douleurs en balnéothérapie. Inspiré des thermes romains, ce complexe aquatique joue avec la lumière, les lignes et les volumes. Une dizaine de bassins, des espaces ludiques, chacun trouvera ici de quoi contenter ses envies.

L'ENSM, Ecole Nationale Supérieure Maritime, quai Frissard au Havre

04Autour des bains des docks

Ce quartier est une reconquête de la ville sur la partie portuaire délaissée pour cause de gigantisme des cargos. Des projets architecturaux ambitieux y sont nés comme le Centre des Congrès, les Docks Vauban, les écoles d’enseignement supérieur : Ecole Nationale Supérieure Maritime, Sciences Po Asie, Ecole de Management de Normandie, la Cité Numérique.

La Chambre de Commerce a quitté ses locaux historiques de la reconstruction des années 50 (devenus Casino) pour un élégant bâtiment jouant sur la transparence situé  à l’extrémité du bassin Vauban. 

Le Stade Océane de nuit

05A l’interface ville-port

Sur le quai de Saône, les étudiants profitent de logements originaux et identitaires de l’activité portuaire dans la cité A Docks, première et originale résidence étudiante construite en France à partir de conteneurs.

Enfin le Stade Océane, est l’écrin architectural digne du Havre Athlétic Club, doyen des clubs de football français. Auréolé de récompenses internationales pour la qualité et l’originalité du projet. Situé en entrée de ville, il est aussi un signal de la Communauté Urbaine.

le-havre_0000-00_hotel-dubocage-de-bleville_otah

06Patrimoine ancien

Si le Havre a été rasée en grande partie en septembre 1944, il reste toutefois des bâtiments représentatifs de son passé : La Cathédrale Notre-Dame (XVIème siècle) située au cœur de la  reconstruction Perret, un peu plus loin dans le quartier Saint François, la Maison de l’Armateur (fin XVIIème) et l’Hôtel Dubocage de Bléville (XVIIème) devenus l’un et l’autre musées historiques.

Le style Art Nouveau se signale sur les bâtiments de  l’ancienne école Jean Macé (restaurant les Enfants Sages), dans quelques villas mais surtout dans l’emblématique immeuble de la rue Champlain (face à la plage) construit par William Cargill pour le compte du père du peintre  Georges Braque.

Vue sur le boulevard de Strasbourg depuis la tour de l'Hôtel de Ville du Havre

07Architecture Art Déco

L’art décoratif des années 30 s’observe autour du Cours de la République : la gare,  la piscine dont la façade est ornée de deux oeuvres d’Alphonse Saladin (sculpteur et conservateur du musée entre 1925 et 1951) mais aussi face au port de plaisance (immeuble Transatlantique d’Henri Daigue).

Déambuler boulevard de Strasbourg permet d’avoir une idée partielle de ce qu’était Le Havre à la fin du XIXème jusqu’en 1940. Quelques immeubles d’esprit « bourgeois » offrent au regard de jolies façades.

Carte de situation