ÉPIDÉMIE CORONAVIRUS COVID-19
Conformément aux décisions gouvernementales et mesures de déconfinement, certains lieux, équipements, structures, etc... peuvent rester fermés ou rouvrir avec des horaires modifiés. Obtenez toutes les infos en direct par téléphone, mail ou sur le site internet de nos partenaires et via notre chat et page Facebook.

En dehors de sa reconstruction, œuvre de Perret et de son atelier, Le Havre présente une autre particularité architecturale : ses escaliers !

Au nombre de 89, ils permettent le passage entre la ville basse et la ville haute. Construits entre 1850 et 1930 en remplacement de sentiers, chaque escalier a son histoire, sa personnalité. Ils sont l’occasion de découvrir un autre Havre, à l’abri des regards, plus intimiste, plus silencieux. 

Le haut des escaliers de Montmorency

01L’escalier de Montmorency

L’escalier de Montmorency, escalier classique dit des « 300 marches », en réalité 266, devenu la vedette des réseaux sociaux depuis sa mise en couleurs sous l’impulsion de l’artiste Miguel Do Amaral avec la participation des habitants du quartier. Il est même devenu le terrain d’exercice et de prouesses physiques de sportifs. A l’est, il permet de rejoindre l’abbaye de Graville, à l’ouest le Fort de Tourneville et le Tétris.

Dans cette partie Est, Partez à la découverte du mystérieux escalier Jean Valjean, de  l’impasse Cosette et de la rue Fantine…

Le Havre, escalier Olivier Senn

02Autour de la rue Félix Faure et de la rue Georges Lafaurie

Beaucoup d’escaliers sont situés dans cette partie ouest de la ville. Du panorama de l’Amiral Mouchez, le regard embrasse toute la ville d’est en ouest. Les escaliers Senn puis Lechiblier relient le tranquille et bourgeois quartier des Ormeaux aux jolis villas de style art nouveau et art déco.

Le Havre, escalier Beasley

03Les escaliers Coty et Beasley

De la rue Félix Faure, en face de l’institution St Joseph, l’escalier Germaine Coty, du nom de l’épouse du dernier président de la IVème République, permet de rejoindre la chapelle d’Ingouville. S’il est le plus large des 89 escaliers, il est aussi le plus doux car bénéficiant de paliers.

Emprunter l’escalier Beasley est l’occasion de découvrir un lieu insoupçonné : le « jardin des soupirs », petit écrin de verdure pour les amoureux… A son pied, avant de rejoindre ensuite le quartier des Gobelins, vous remarquerez un réverbère, témoin centenaire de l’époque de l’éclairage public au gaz.

Escalie des Noyers, Le Havre

04Les escaliers des Noyers et de la Côte Morisse

Un peu plus loin se trouvent les escaliers des Noyers et de la Côte Morisse.

Quels que soient ces escaliers, si leur montée est physique, les vues exceptionnelles sur la ville offertes alors, seront votre récompense.

Carte de situation