Chapelle Notre-Dame-de-la-Garde

ETRETAT

Chapelle Notre-Dame-de-la-Garde © Vincent Rustuel - LHETChapelle Notre-Dame-de-la-Garde © Vincent Rustuel - LHETChapelle Notre-Dame-de-la-Garde © Vincent Rustuel - LHET

Descriptif

La chapelle de style néo-gothique et sa nef en forme de carène fait référence à la vocation de lieu de culte pour les marins de l’endroit.

Silhouette de pierre, coiffée d’un toit à deux pentes, recouvert d’ardoises, et aux façades en pierre de taille, ornée de gargouilles à têtes de poisson.

Elle fut édifiée à la suite d’une mission prêchée par le Révérend Père Michel en 1854, les habitants décidèrent d’élever une chapelle dédiée à la Sainte Vierge.

Les marins portèrent à dos et à bras les matériaux destinés à l’édifice.
Le 6 août 1856, elle fut bénie chapelle des pêcheurs et des marins.

L’occupant allemand décida de sa destruction en 1942.

C’est seulement après sa reconstruction en 1950, qu’elle sera rebaptisée sous son nom actuel de « Notre Dame de la Garde » lors d’une bénédiction faite par Monseigneur Martin, alors archevêque de Rouen et sous l’égide de René Coty, Vice Président du Conseil de la République.

Localisation

Chapelle Notre-Dame-de-la-Garde
Avenue Damilaville – 76790 ETRETAT

Itinéraire – Accès